Assemblée générale

ASSEMBLEE GENERALE le 21 novembre 2018 à Chateauneuf

Cette année, les assemblées générales ordinaire et extraordinaire se sont déroulées à la salle polyvalente de Chateauneuf (73). Ce point central a été choisi pour qu’un maximum d’éleveurs puisse être présents. De gros changements ont été présentés et validés lors de cette journée. La matinée a commencé par le bilan financier et le compte rendu d’activités. Ils ont été validés lors de l’Assemblée Générale Ordinaire. Après le bilan moral de Pierre POCCARD, le Président de l’UPRA Tarentaise, l’assemblée générale extraordinaire a été ouverte. C’est Caroline Rosaz, pour le collectif des races de montagne qui présente les nouveaux statuts qu’elle a été chargée de rédiger. En effet, le nouveau RZE (règlements zootechnique européen) oblige les organismes de sélection a évoluer et surtout lui donne beaucoup plus de responsabilités. L’UPRA Tarentaise ne se contente pas de répondre aux exigences du RZE mais en profite pour mettre en place une organisation innovante avec ses partenaires privilégiés. Le nouveau mode de gouvernance est accueilli favorablement par les éleveurs présents et la nomination des fondateurs n’a été qu’une formalité. Les places restées vacantes ont trouvé preneurs lors de l’AG. Cette nouvelle organisation est un grand bouleversement dans les habitudes de travail des organismes qui vont devoir apprendre à travailler en étroite collaboration avec comme objectifs avoir un programme de sélection efficace et rendre le meilleur service aux éleveurs ! Cette assemblée générale était également l’occasion de remercier Stéphane Tourt, éleveur à Lanslebourg, qui a décidé de « passer la main ». Président de l’UPRA tarentaise pendant de nombreuses années, il a beaucoup œuvrer pour la race et ce n’est pas sans émotion qu’il cesse son investissement. Il se réjouit de ce nouveau mode de fonctionnement qui correspond parfaitement à ce qu’il souhaitait développer pour la race lors de ces mandats.